Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 07:27

 

En Tandem sous la neige … autour du Mont caume

Episode 1 : La découverte

Suite à une randonnée avec un copain et son fils qui roulaient en tandem, a germé dans ma

petite tête l’idée d’en faire autant et d’enfin pouvoir m’initier aux joie de ce véhicule

merveilleux qu’est le Tandem.

Grâce à la diligence de notre Robert, j’ai pu récupérer le Tandem révisé chez Siou-Blanc

Cycles le 20 novembre dernier.

Le lendemain, plein d’excitation (autant pour moi que pour Gabriel) et de circonspection

(pour moi seulement, car Gabriel ne connaît pas la circonspection), nous nous sommes lancés

à l’assaut du Gros Cerveau dont je jugeais le terrain compatible avec la cible convoitée :

Le

tour du Mont Caume.

Après un échauffement sur le plat pour prendre nos marques, la première montée par la route

s’est déroulée sans problème et le petit pédalait vaillamment. A tel point que je lui proposais

de redescendre pour s’attaquer à la montée par la piste sous les yeux d’un vététiste étonné de

nous voir attaquer cette piste plutôt raide. Mais tout se passa bien et la pause que l’on

s’accorda aux deux tiers de la montée était plus préventive (pause ravito) et destinée à rompre

la monotonie de la montée que pour reposer le gamin. La fin de la montée s’est d’ailleurs

parfaitement déroulée toujours sous le regard mi-étonné mi-amusé des randonneurs

rencontrés.

Pour voir si j’arrivais vraiment à maitriser cet engin et toujours pour rompre la monotonie de

la piste, nous nous sommes alors attaqués à quelques Singles de ma connaissance sur le

chemin du retour. Et là, si comme prévu l’adhérence en montée dans les rochers était précaire,

la tenue de cap et le freinage dans les descentes furent tout à fait convaincants et rassurants de

même que la puissance et la résistance de mon rejeton.

On pouvait s’attaquer au tour du Mont Caume la semaine suivante !

Episode 2 : Présomptueux, mais pas frileux …

Ollioules, le 25 novembre 2010, 7h du matin.

1

er

coup d’oeil au thermomètre extérieur : Un petit degré à l’abri de la terrasse : on ne devrait

pas crever de chaud dans cette rando qui monte allègrement à plus de 700m !

Après le petit déjeuner pour avoir de l’énergie, habillement pour avoir chaud et hop, en avant

sur le tandem !

Gabriel est calme (pas habitué à rouler à 8h du mat !)

Les six kilomètres qui nous séparent du lieu de RDV sont couverts sans hâte. Froid, mais pas

trop !

Après les traditionnelles photos du départ, c’est parti direction les Pomets.

L’équipe des courageux non frileux est constituée de Robert, Didier, David, Jean-Luc,

Vincent, Frédéric M, Gabriel et Gilles C. Tout le monde a l’air en forme et Robert décolle

comme un avion de chasse. C’est parti pour

le tour du Mont Caume

!

Arrivé au pont du Marlet, première halte en attendant Jean-Luc parti en vain chercher le

neuvième larron au Col du Corps de Garde. Les minutes d’attente paraissent longues à cause

du froid qui commence à mordre. Jean-Luc de retour, bredouille, nous repartons gaillardement

en direction du Revest.

tandem1

Premier raidillon, première alerte : la chaîne avant du Tandem saute en plein effort ! Pas

grave, on repart.

Nous arrivons au passage « technique » entre les rochers. Passage des vélos de main en main.

Tout va bien.

En Tandem sous la neige … autour du Mont caume

Après être passé à côté d’une belle dalle en forme de grotte, nous dépassons Le Revest par le

haut et nous dirigeons vers la grosse difficulté de la journée : Le chemin des Turcos et des FFI

sous une gentille petite neige.

Autant dire qu’avant même le début du raidillon j’avais laissé beaucoup de force et compris

que j’avais été un brin présomptueux de m’attaquer à cette rando en tandem avec mon fils.

Je pris donc mon mal en patience souvent à pied non sans tenter régulièrement de franchir des

passages sur notre monture. Malheureusement l’adhérence ne facilitait pas la progression.

Nouveau raidillon, nouveau déraillement. Mais la science mécanique de Robert et Didier

allait nous permettre de résoudre le problème par un réglage fin de l’excentrique du pédalier.

Enfin le sommet !

tandem 3 

Cap au nord pour une traversée express du plateau de Siou-Blanc par le GR. Toujours sous

des giboulées de neige.

Le Tandem se comporte parfaitement et je n’ai aucun souci de maniabilité. Gabriel s’accroche

derrière et donne tout ce qu’il peut. Nous arrivons au chemin de Siou-Blanc. Il est presque

midi ! Heureusement maintenant, le profil sera plutôt descendant.

Un bout de route pour retrouver le chemin du retour et là patatras : La manivelle gauche se

détache du tandem et reste attachée à ma chaussure !

 

 

Verdict : les vibrations ont fait se dévisser la manivelle de l’axe du pédalier ! Heureusement

multi outils est doté de la clé de 8 qui va bien pour refixer tout ça. Malheureusement, le bras

de levier trop petit de l’outil ne permet pas de serrer suffisamment et il faudra y revenir encore

cinq ou six fois jusqu’au retour à la maison.

tandem 4On arrive en fin au petit chemin de retour tantôt en sous bois tantôt en rocaille qui passe

devant la « Maison aux Cactus » que l’on voit bien dans la superbe vidéo de David.

C’est là que les plaquettes avant de Robert rendent l’âme ! Au moins cela me permet de me

reposer un peu … car cela commence à tirer un peu.

Tranquille la rando …

Nous retrouvons la grande piste qui ramène au Broussan et, entre deux resserrages du

pédalier, Didier retrouve avec émotion l’endroit exact ou il avait crevé lors de la précédente

rando. Et, par nostalgie et solidarité avec lui-même, il crève de nouveau ! Ça c’est vraiment le

goût de taquiner. D’autant que la pluie qui nous avait laissé tranquille jusque là fait son

apparition.

La remontée vers le Col du Corps de Garde me parait vraiment longue malgré l’aide constante

et si efficace de Jean-Luc ! Merci Jean-Luc, sans toi, j’y serais encore …

Nous voilà enfin au col !

Ne reste que la formalité de la piste qui passe sous le Baou pour redescendre à notre point de

départ. La formalité est tout de même agrémentée d’un dernier petit événement : la direction

du tandem commence avoir beaucoup de jeu. Un petit coup de multi-outil et c’est réglé. Un

petit coup au pédalier en passant et on rentre.

Ma tête sur la photo de fin de rando doit être bien différence de celle du matin !

Epilogue :

Retour en direction de la maison en compagnie de Didier et Jean-Luc qui (heureusement)

nous pousse encore !

Les deux dernières montée me paraitront encore bien longues.

Enfin on arrive (13h40) : Gabriel est ravi et en plein forme ! Lui. L’objectif est atteint.

Vivement la sieste !

 

Gilles Carles

Partager cet article

Repost 0
gazelectoulon - dans Vtt
commenter cet article

commentaires

Vince 04/12/2010 15:33


Vous voyez, j'ai tenu promesse et donc je ne verrai pas ma cotisation passer à plus de 500€!!!
Sinon magnifique compte-rendu de Gilles au plus près de la réalité et (pour David) même s'il y avait 2 CARLE(S) sur le tandem, je pense que le "S" n'est pas nécessaire!!!
On arrive toujours à trouver une connerie à dire!A+


Manu et Vero 04/12/2010 00:30


cr trés chouette
un duo de choc


David 03/12/2010 07:38


Entre Paul Emile Victor et Jack London..moi je did bravo pour ton talent Gilles !!

Je m'interroge toutefois sur le sérieux du shop ou nous faisons l'entretien du Tandem....